Documentaire sur le diabète: «C'est une maladie à la fois invisible et très contraignante»

Publié le par 20minutes.fr • 11 décembre 2017

Documentaire sur le diabète: «C'est une maladie à la fois invisible et très contraignante»

PORTRAIT - Le documentaire de Vanessa Gauthier, diabétique, sort ce mercredi sur grand écran…

« J’avais peur que ce documentaire remue des choses douloureuses », explique Vanessa Gauthier, 34 ans. Pour son premier film, cette chargée de production dans un studio d’animation a choisi un sujet qu’elle maîtrise bien : le diabète.

Mais attention, le type 1, qui concerne 10 % des diabétiques et tous les enfants qui souffrent de cette maladie chronique. « Mais hors du cadre parental et médical ! », précise la réalisatrice. En effet, elle a planté sa caméra au milieu d’une colonie de vacances où des enfants, tous diabétiques, jouent, cuisinent un gâteau au chocolat ou une balle au prisonnier tout en comprenant mieux leur maladie.

Image du documentaire Pour quelques barres de chocolat de Vanessa Gauthier sur des enfants diabétiques. - Vanessa Gauthier

Un documentaire primé

Il lui a fallu trois ans de travail pour accoucher de Pour quelques barres de chocolat. Un documentaire qui devrait atterrir dans les salles obscures en 2017, du moins c’est l’espoir de Vanessa Gauthier. Qui a reçu un coup de pouce : 

en octobre, la réalisatrice a gagné le Prix Talents de Patients 2016, qui récompense les œuvres partageant des témoignages de patients.

Une maladie complexe et invisible

Au travers du quotidien et du ressenti d’enfants, on découvre la complexité de cette maladie. « Les diabétiques de type 1 n’ont pas d’insuline, qui permet de transformer le sucre en énergie, résume Vanessa Gauthier. Alors pour leur injecter cette insuline, il faut faire des calculs savants et prendre en compte glycémie, alimentation, sport, stress… C’est une maladie à la fois invisible et très contraignante. L’avantage, c’est qu’on peut tout faire. L’inconvénient, c’est que les gens ne comprennent pas toujours notre fatigue, nos humeurs, nos interdictions. »

« Entre cinq et huit injections d’insuline (...) Lire la suite sur 20minutes
Diabète: Des pompes à insuline susceptibles d'être piratées par des hackers
Boissons light: Plus de deux canettes par jour doubleraient le risque de diabète
Diabète: Un nouvel espoir de thérapie à Strasbourg pour lutter contre le fléau

Publié dans L'Info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article