Les meilleures applications gratuites pour mieux manger

Publié le par Chloé Claessens Journaliste, telecharger.com.01.net

Moins de pesticides, d’additifs, de sucre ou de conservateurs : le très fort regain d’intérêt pour la composition de nos assiettes témoigne d’un besoin de revenir vers une alimentation saine et durable. Pour certains, il s’agit essentiellement d’une question de santé. Pour d’autres, d’un enjeu environnemental et sociétal. Telecharger.com a sélectionné les meilleures applications Android et iOS gratuites pour vous accompagner et vous aider à mieux manger.

Consommer de saison et local

Déterminer les enjeux sanitaires et environnementaux de son alimentation

Rééquilibrer ses repas

Mettre un terme au gaspillage alimentaire

Trouver des idées de recettes durables
 

Consommer de saison et local

Mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Martelé par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) sous tutelle du Ministère de la Santé, cet adage aujourd’hui ancré dans la conscience collective pousse les consommateurs à accorder une place importante aux végétaux, quel que soit le type de repas.

Si l’on considère que l’on peut manger des fruits et des légumes à volonté, il est important de respecter leur cycle naturel de rendement et de commercialisation. Autrement dit, on évite les fraises en hiver, on fuit les mandarines en été. Pour guider le consommateur et l’aider à mieux apprivoiser l’agenda végétal, Fruits et légumes de saison établit un calendrier indicatif des productions agricoles.

Minimaliste et intuitive, l’application affiche hors connexion les fruits et légumes naturellement disponibles pour le mois en cours. Sélectionnez-en un, et vous obtenez des informations détaillées concernant ses valeurs nutritionnelles et la période de l’année à laquelle on peut se le procurer.

Télécharger Fruits et légumes de saison pour Android (Gratuit)

La meilleure façon de consommer des fruits et légumes de saison reste encore de se fournir localement. Plus facile à dire qu’à faire, notamment en milieu urbain. Des solutions comme les AMAP et les marchés de producteurs répondent la plupart du temps à la demande des consommateurs.

En cas d’incompatibilité des emplois du temps, La Ruche qui dit Oui ! réduit les intermédiaires et organise des ventes en circuit court. Les consommateurs s’inscrivent gratuitement à la Ruche de leur choix et passent commande en ligne, sans engagement d’une fois à l’autre. La distribution est organisée chaque semaine ou tous les quinze jours à heure et lieu fixes.

À chaque Ruche ses artisans locaux. On s’y approvisionne en fruits, légumes, viandes, poissons et produits laitiers. Certains y objecteront des tarifs un peu plus élevés qu’en vente directe. Une concession à faire pour garantir une juste rémunération des producteurs partenaires comme des responsables de Ruche.

YesWeGreen cartographie les points de vente de proximité aussi précisément que possible. On y découvre la liste des AMAP environnantes, les commerces et restaurants de quartier se fournissant chez les producteurs locaux, adresses, horaires et sites web à l’appui. Mieux encore : l’application référence les fermes, stands et marchés itinérants, permettant à ses utilisateurs de se fournir directement auprès des agriculteurs, pêcheurs, éleveurs et artisans.

Jusqu’au-boutiste, YesWeGreen recense les ateliers culinaires organisés près de chez vous. L’occasion d’apprendre à cultiver un potager en biodynamie, confectionner ses propres chocolats, ou s’initier à l’œnologie des vins naturels.

Déterminer les enjeux sanitaires et environnementaux de son alimentation

C’est un combat de longue haleine engagé contre les lobbies de l’industrie agro-alimentaire. Autorisé mais non imposé, l’étiquetage Nutri-score oriente clairement les consommateurs vers une alimentation plus saine. Ainsi, le vert foncé associé à la lettre A garantit un produit bon pour la santé quand le rouge associé à la lettre E pointe une très forte teneur en sucre, en sel ou en lipides.

Pour tous les produits échappant à ce système, Open Food Facts met à disposition sa base de données libre, indépendante et participative. On y trouve près de 600 000 références accompagnées d’une photo de l’emballage, des informations nutritionnelles, des ingrédients, allergènes et additifs présents, du Nutri-score et d’une justification de la note obtenue. Chacun est en mesure d’enrichir la liste existante en cas de denrées manquant à l’appel.

Les utilisateurs peuvent faire un don à l’association pour aider à financer l’hébergement de la base de données.

Le projet Open Food Facts a donné naissance à de nombreux outils parmi lesquels Yuka. Esthétiquement plus agréable à parcourir que son modèle, l’application puise dans la base de données toutes les informations qui permettent de lire et comprendre les étiquetages industriels.

En plus du Nutri-score, les produits scannés écopent d’une note sur 100 justifiée par la dissection minutieuse du tableau nutritionnel et de la liste des ingrédients. Les consommateurs accèdent à la synthèse de leurs achats sur un mois et prennent connaissance de leurs bonnes ou mauvaises habitudes alimentaires.

Attention, qu’il s’agisse d’Open Food Facts, de Yuka ou d’autres applis similaires, n’oubliez pas d’interpréter les résultats obtenus. Un produit A-vert ne l’est réellement qu’intégré à une alimentation équilibrée dans son ensemble. De même, le sel est jugé E-rouge. Utilisé raisonnablement dans vos préparations, le score perd de sa pertinence. En revanche, un produit ultra-transformé comme un soda ou un plat cuisiné industriel demeurera mauvais pour la santé quel que soit votre régime alimentaire.

Avec BuyOrNot, l’association I-buycott s’attaque à un autre enjeu de l’alimentation : la responsabilité environnementale et sociétale des industriels. Scannez un produit pour connaître l’identité de la maison-mère et obtenir des informations sur sa politique d’entreprise. Conditions de travail des employés, empreinte énergétique, respect des règles économiques, les paramètres d’évaluation sont nombreux et dépassent les simples considérations sanitaires. L’utilisateur prend connaissance des campagnes de boycott en cours avec possibilité d’y participer activement s’il le désire.

BuyOrNot s’appuie sur la base de données Open Food Facts et dresse une analyse Nutri-score des produits référencés. S’y ajoutent des indicateurs NOVA, utiles pour connaître le degré de transformation des aliments étudiés. D’un rapide coup d’œil, le consommateur découvre s’ils sont labellisés bio, durables ou non.

Les utilisateurs peuvent faire un don pour soutenir l’association et permettre le développement de l’application.

Rééquilibrer ses repas

Des aliments sains et des repas équilibrés pour une meilleure condition physique : voilà ce sur quoi MyFitnessPal tient à vous coacher. L’appli met l’accent sur les calories absorbées et dépensées pour adapter la composition de vos assiettes à vos besoins effectifs en énergie et vous réapprendre à bien manger.

MyFitnessPal requiert des informations qui pourraient vous paraître intrusives, mais sans lesquelles il n’est pas possible d’établir de suivi sérieux. À partir de ces données, le programme estime le nombre de calories que vous pouvez absorber chaque jour sans pratiquer aucune activité physique. Pour mieux gérer vos apports caloriques journaliers, vous pouvez indiquer très précisément la composition de vos repas et consigner de façon détaillée vos sessions sportives (temps d’activité, types d’exercices, etc.).

Plus ludique, Foodvisor identifie le contenu des assiettes sur simple photo. À partir des aliments reconnus, l’appli déroule le fil des informations nutritionnelles, offrant un bon aperçu des qualités et lacunes pour chaque repas. Le scanner de code-barres dévoile les propriétés des produits transformés consommées.

Là encore, l’application propose à ses utilisateurs de se fixer des objectifs santé. En renseignant son poids, son activité physique quotidienne et la composition de ses repas, on profite de conseils alimentaires pour garder la forme.

Si les dépenses énergétiques ne suffisent pas à entretenir à elles-seules votre forme physique, elles font au moins office de référentiel quant à ce qu’il est bon de manger, et ce qui l’est moins. Consommer 1 000 kcals par portion au cours d’un même repas lorsque vous répondez à un profil dit sédentaire (faible activité physique) est évidemment déconseillé. MyFitnessPal et Foodvisor sont donc à utiliser en complément d’une activité physique régulière et d’une alimentation variée, équilibrée, où les fibres, vitamines et minéraux prédominent sur les lipides, sucres et sel que l’on doit consommer en quantité raisonnable.
 

Mettre un terme au gaspillage alimentaire

Attentif aux différents conseils prodigués pour apprendre à mieux manger, vous voici l’heureux propriétaire d’un quart de potiron dont vous ne savez absolument pas quoi faire. Frigo Magic entend vos suppliques et recense de très nombreuses recettes concoctées à partir des restes que contiennent vos placards et votre réfrigérateur.

Pour tirer pleinement satisfaction de l’application, vous devez au préalable la configurer en indiquant les aliments que vous avez toujours, parfois ou jamais à disposition. Pour plus d’efficacité, vous pouvez renseigner les régimes, allergies ou intolérances alimentaires auxquels vous êtes soumis. Indiquer toutes les informations sollicitées peut a priori sembler long et rébarbatif, mais il est important de préciser que la variété des recettes proposées par la suite dépend effectivement des renseignements que vous avez bien voulu fournir.

En plus de parfaitement prendre en compte le contenu de vos placards, les plats issus de Frigo Magic sont équilibrés, anti-gaspi et prêts en moins de trente minutes. L’appli bannit les mesures et les quantités précises afin de simplifier au maximum vos préparations. Chaque fiche embarque une synthèse vocale capable de vous dicter les étapes à suivre en plein coup de feu. Vous pouvez également noter les recettes essayées et épingler en favoris les meilleures.

De façon plus générale, Save Eat tient l’inventaire de votre frigo et de vos placards. Objectif : ne plus rien jeter. Pour chaque aliment, vous renseignez les quantités et date de péremption. L’appli est alors capable de vous proposer des recettes originales à partir des denrées référencées.

Autre avantage de l’application : faire entrer votre frigo dans votre poche. En pleine session courses, lorsque vous avez un doute sur un produit, vous vérifiez instantanément sa disponibilité dans votre cuisine. Finis les achats doublons et le gaspillage de consommables qui en découle.

  • Télécharger Save Eat pour Android (Gratuit)
  • Télécharger Save Eat pour iPhone (Gratuit)
  •  
  • Cause majeure du gaspilClage alimentaire, le non-respect des dates limites de consommation n’est plus une fatalité. À Consommer se charge de vous rappeler à l’ordre lorsqu’un produit frais arrive à péremption. Vous créez autant de catégories que vous avez de placards dans votre cuisine et y saisissez manuellement les denrées qui s’y trouvent, quantités et DLC. L’appli sait même gérer les aliments entamés. Pratique pour les produits laitiers ou à la coupe.

À Consommer se démarque réellement de ses concurrentes grâce à son support de notifications. Lorsque la date de péremption approche dangereusement, l’appli vous alerte et vous invite à consommer rapidement ce qui est encore bon mais risque de finir à la poubelle.

Télécharger À Consommer pour Android (Gratuit)

Trouver des idées de recettes durables

Les restes ont été dévorés, le frigo est vide, il est temps de prévoir les prochains menus et de faire quelques courses. Seulement voilà : vous manquez d’idées et vos allergies vous contraignent à cuisiner régulièrement les mêmes plats.

C’est là qu’intervient Youmiam, donnant un coup de peps à vos repas tout en respectant vos envies et vos régimes. Une personnalisation alimentaire rendue possible grâce à la première configuration de l’application. Vous y indiquez le nombre de personnes pour lesquelles vous cuisinez, vos allergies alimentaires, vos régimes spéciaux, les produits que vous n’aimez vraiment pas, votre niveau en cuisine, et vos préférences gustatives.

Youmiam affiche un fil de recettes diversifiées adaptées à votre profil. Vous pouvez les consulter autant de fois que vous le désirez, les ajouter aux favoris, en suivre les auteurs pour ne rien rater de leurs prouesses culinaires, ou rechercher manuellement des plats spécifiques.

Pour participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et lutter contre l’élevage intensif, certains veillent à limiter leur consommation de viande. Vegg’up prouve que la gastronomie végétale peut être aussi appétissante et consistante que la cuisine à base de protéines animales. De nombreuses recettes équilibrées démontrent qu’il n’est pas nécessaire de manger un steak ou des œufs à chaque repas.

Pour chaque inspiration végétarienne ou végétalienne, Vegg’up n’oublie pas d’indiquer les apports énergétiques. Les conseils nutritionnels aident à préserver une alimentation équilibrée, permettant d’éviter les carences et le grignotage.

On peut enfin trouver des recettes adaptées à son régime alimentaire via Etiquettable. L’application participative propose à chacun d’apporter sa contribution et ses astuces pour une cuisine gourmande et variée. On retrouve un tableau des fruits et légumes de saison ainsi qu’une liste des poissons qu’il est déconseillé de consommer pour des raisons sanitaires ou écologiques.

Mieux encore : Etiquettable recense les restaurants solidaires, éthiques et durables. Si vous n’avez pas d’idée pour le repas de ce soir, ou si vous souhaitez simplement vous faire plaisir tout en restant fidèle à vos principes écoresponsables, n’hésitez pas à réserver une table dans un établissement favorisant une cuisine de saison, locale et respectueuse de l’environnement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article